Palissade sur grillage soudé

Nous vous avions parlé de notre palissade lors de notre dernier post, un peu d'explication sur notre problématique, sur ce que nous avons fait et enfin sur notre ressentie après l'avoir achevée.

DSC_0119.jpg

Faire une palissade brise-vue

Le but de notre palissade était de cacher la vue que nous avions sur le terrain de basket. Non pas car la vue du terrain nous importune, mais tout simplement pour pouvoir être sur la terrasse sans forcément être vu. Tout du moins, pas pour être caché mais ne pas être au grand jour dès que l'on est dans le jardin et avoir un peu d'intimité sur notre terrasse en robinier (pour vivre heureux, vivons caché, ne dit-on pas ?)

DSC_0071.jpg

Un grillage soudé sépare notre terrain de l'espace public. Il nous a été plus ou moins imposé par la mairie (on paye le matériel, la mairie le pose) sauf qu'il a été posé AVANT que l'on ne réalise le terrassement de notre terrain. Du coup, cela ne convient pas du tout et si au nord du terrain, on a bien un grillage de 1,50m, sur le côté sud, on est malheureusement plutôt à plusieurs dizaines de centimètres du sol... (merci l'enrochement d'avoir été bien géré pour rattrapé cela au mieux !)... Il nous était donc impossible de commander des lames brises vues pour grillage soudés que l'on trouve souvent dans le commerce car nous n'aurions pas été caché du terrain de basket ! Il fallait donc trouver une solution pour niveler la palissade tout en limitant les frais en se basant sur la clôture grillagée déjà prise dans le béton (l'idée étant de ne pas refaire une clôture à quelques centimètres de la clôture existante.)

Le principe de notre palissade

Le principe est très simple: Se servir des poteaux de la clôture existante pour ne pas avoir à acheter des poteaux et de couler du béton. L'idée est venue en voyant la palissade effectuée aux jardins de brocéliande qui était vraiment dans le principe de ce que nous voulions faire. L'unique différence était qu'ils avaient enlevé le grillage et disposaient donc les lambourdes "à l'intérieur" des poteaux.

DSC_0086.jpg

Pour notre palissade, nous ne pouvions/voulions pas retirer le grillage donc nous sommes parti du même principe de fixer des barres horizontales sur les piliers puis de mettre des planches de bardages à l'horizontale mais du coup, nous n'avons pas pu mettre les transversales horizontales à l'intérieur des piliers mais un peu sur l'extérieur. Sur ces transversales horizontales (lambourdes, traitées classe 4), nous avons vissé les planches de bardages à bas coût (planches agricoles, traitées classe 3). Idéalement, j'aurais préféré tout réaliser en douglas qui est naturellement classe 3 (quitte à utiliser un peu de goudron de pin pour étanchéifier le dessus) mais c'était plus cher et nous ne pouvions pas nous le permettre. Tant pis pour cette fois-ci. Il faut parfois faire des compromis :-)

DSC_0075.jpg

DSC_0079.jpg

DSC_0098.jpg

Les problèmes rencontrés

Dis comme ça, le montage est très simple ! Sauf que pas tant que ça, en tout cas, pour des apprentis bricolos comme nous :-)

Premier problème: La fixation des lambourdes sur les poteaux. Et oui, cela semblait un point très simple "on fait un trou, on met une vis et un écrou au bout et c'est bon". Sauf que non... Déjà pour mettre un boulon, une vis bois ne convient pas. Il faut donc idéalement prendre un boulon. Afin de pouvoir le visser, il faut prendre un boulon poêlier !

DSC_0069.jpg

C'est là que ça se complique si vous avez des longueurs pas tout à fait standard. Nous avions besoin de traverser une lambourde de 5cm, avec 1cm de marge, il nous fallait donc des boulons poeliers de 6cm de long. En inox. Forcément, tout cela restera dehors, l'inox est donc obligatoire si l'on souhaite que cela reste en place quelques années... Weldom n'avait pas cela en stock. Leroy Merlin n'avait pas le stock nécessaire et un délai de commande d'un mois. Sans compter qu'on en aurait eu pour 300€ en boulon poelier ! Nous avons donc opté pour la solution moins onéreuse de la tige filetée en inox avec 2 écrous en inox à chaque bout !

DSC_0068.jpg

L'ennui avec la tige filetée est qu'il faut la découper en petit bout de la bonne longueur... Et l'inox est assez solide ! Nous avons essayé à la scie sauteuse en se disant que ce serait la solution la plus rapide... Mais non, nous avons simplement cramé une lame de scie à métaux spécial inox avec la scie sauteuse... Probablement une mauvaise utilisation de notre part. N'empêche qu'avec une lame neuve de scie à métaux, nous avons fait le travail de façon bien plus propre et bien plus rapide (avec un effort somme toute moins important qu'avec la scie sauteuse !

DSC_0083.jpg

DSC_0081.jpg

A savoir que quand on coupe une tige filetée, il faut ensuite limé la tige filetée afin de permettre à l'écrou de rentrer de chaque côté... On a perdu un peu de temps à essayer d'insérer nos écrous sur nos tiges filetée (on fait pas ça tous les jours !)

Ensuite, on a perdu pas mal de temps car on s'y prenait mal. En effet, je perçais les lambourdes, prenait les marques, perçait ensuite le métal (après avoir enlevé la lambourde) et au final, il y avait toujours un peu de jeu et il était difficile d'insérer la tige filetée sur les poteaux... Au final, on s'est rendu compte qu'il était plus facile de fixer la lambourde avec des serre-joints puis de faire le trou dans la lambourde avec le foret bois puis d'utiliser le foret métal. Une fois cette technique utilisée, on est allé 3 fois plus vite (littéralement !).

Sans compter les fois où j'ai percé trop près d'un obstacle qui empêchait de mettre l'écrou...

DSC_0078.jpg

Le résultat final et les améliorations à apporter

Le résultat final est simple à voir, une palissade qui protège des regards, qui nous permet de voir les enfants quand ils jouent dehors et qui, nous l’espérons, résistera aux vents (pour l'instant, tout va bien)

DSC_0119.jpg

DSC_0111.jpg

(oui sur les photos ici la palissade n'est pas entièrement terminée, on attend de prendre de nouvelles photos mais il nous fallait publier l'article qui a tout de même été initié fin Août !)

Ce qu'il va nous rester à faire sera de mettre du goudron de norvège sur le haut (et le bas aussi idéalement) de chaque planche. Même si elles sont traitées classe 3 le fait de les avoir coupées à 90° ne m'inspire pas confiance pour que la palissade tienne une dizaine d'année.

Un soutien fait avec des chutes de tasseau sur les planches les plus hautes pourrait aussi être utile pour solidifier le haut de ses planches. Cela serait moins esthétique du côté du terrain de basket mais cela serait invisible du côté jardin... à voir.

Vous pourriez aussi aimer...

  • DSC_0107_2.jpg Le jardin pousse ! Et ça se voit
  • wickey_seaflyer_monte.jpg Montage d'un Portique Wickey SeaFlyer avec tobogan et balancoire
  • 2016-07-28_21.01.35.jpg Notre accès de maison (pas cher)
  • 2016-06-26_18.19.56.jpg Test de la tondeuse manuelle Fiskars

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.