Analyse des moyens de chauffage pour la RT2012

Choisir son moyen de chauffage économique adapté au niveau de confort souhaité mais aussi à son envie d'un moyen de chauffage écologique... Pas facile ! 3 modes de chauffages RT2012 dominent: Chaudière à gaz, poil poêle à bois (buche ou pellet), ou chauffage électrique compatible RT2012. Chacun dispose d'avantages mais aussi d'inconvénients pour être compatible avec la RT2012. Analyse et vérités sur chacun des moyen de chauffages en mode: "Et si on devait refaire le choix, quel serait-il aujourd'hui ?"

poele-a-buche.jpg

Chauffage au bois compatible RT2012

Le mode de chauffage au bois est poussée par beaucoup de constructeurs en raison de son coût très bas et totalement compatible RT2012. Totalement ? Oui ! Même si vous lirez régulièrement que le chauffage à la bûche n'est pas compatible avec la RT2012, c'est totalement faux. En effet, il existe des régulateurs de chauffage pour poêle à bûche qui permettent une régulation du chauffage afin d'être compatible RT2012. Le plus dur si vous optez pour ce mode de chauffage RT2012 sera de trouver un bureau d'étude suffisamment au courant pour accepter de prendre en compte votre poêle à bûche comme mode de chauffage principal (mais en 2014, cela devrait passer).

Dans tous les cas pour un poil à bois (bûches ou pellets), il ne pourra desservir qu'une surface de 100m². Au delà, il vous faudra des chauffages d'appoint, en général électrique. Ainsi que de toutes les façons un sèche-serviette électrique dans les salles de bain afin d'offrir un vrai confort.

Le confort, voici un point faible de ce mode de chauffage. En effet, la chaleur est diffusé à partir d'un point central et il faudra une communication d'air entre toutes les pièces pour chauffer toute la maison.

Le bilan écologique est plutôt bon ! Le bois est une ressource naturelle renouvellable. Malheureusement, le bois rejette du CO2 et commence à être mal vu dans les grandes villes (un peu de chauffage au bois en ville, ça va, mais trop rejetterait de CO2 dans l'air et conduirait à un air trop pollué).

Un point important à prendre en compte est la qualité du bois brûlé. Plus celui-ci sera humide, plus polluant il sera.

Points forts: Coût, Énergie renouvelable, beaucoup de bois disponible en France (pour particuliers)


Points faible: Confort. Pérennité incertaine de son autorisation dans les grandes ville. Autonomie en cas d'intempérie. Nécessite un peu de travail en cas de poêle à bûches.

Dans tous les cas, le bois est le mode de chauffage le plus economique !

Une étude impartiale sur le chauffage au bois faite par l'ADEME: http://www2.ademe.fr/servlet/getBin?name=82701FA617B0D2D4BA537F2E5280F8591157641837661.pdf

Attention à choisir un poêle certifié Flamme Verte. Celui-ci vous garantira une compatibilité avec la RT2012 ainsi qu'un bon rendement.

Chauffage au gaz RT2012

Le chauffage au gaz semble particulièrement prisé sur le marché immobilier français. Une étude montrait récemment que les logements équipés de chaudière au gaz se vendaient plus cher que celles équipées de chauffage électrique. Certes, il est possible que cette étude soit biaisée car ne tenant compte que des grilles pains électriques mais c'est vrai que la notion de chauffage électrique ne séduit pas les acheteurs...

2014-06-10_22.42.11.jpg

Environnementalement, le chauffage au gaz n'est pas une si bonne idée. En effet, il s'agit d'une énergie fossile au même titre que le fioul. Dégageant certes 2 fois moins de CO2 que le fioul, il en dégage néanmoins 2 fois plus que l'électricité... De plus, s'il y a eu des gisements de gaz en France, ils ne sont que minoritaire et le gaz français provient désormais principalement de Norvège, vient ensuite la Russie et les Pays-bas. Cependant, il est à noter que l'acheminement du gaz se faisant par gazoduc, il n'est pas question de pollution dans son mode de transport. Le gaz est l'énergie la plus faible pour l'acidification de l'air, la pollution des sols et bien d'autres. Finalement, si ce n'est le fait que ce soit une énergie fossile que nous ne sommes pas capable de fournir sur le sol national et dont il y aura un jour pénurie, il s'agit d'une très bonne énergie !

A condition bien sur de choisir une chaudière à condensation avec un haut rendement ! Malheureusement, le gaz de ville, n'arrive pas partout et s'il est possible d'avoir une citerne de stockage du gaz, cela prend de la place !

Points forts: Energie peu polluante sur beaucoup de point de vue.


Points faibles: Energie non renouvelable, émission de CO2 très importante. Pas accessible partout... Notamment à la campagne.

Chauffage électrique RT2012

Le chauffage électrique est souvent décrié. A raison car beaucoup de radiateurs électrique ont un mauvais rendement et surtout aucune inertie. On les compare souvent à des grilles pains. On met sa main dessus, ça brûle. Ca s'arrête de chaufferet en quelques minutes, c'est froid... On est loin d'avoir un confort thermique acceptable de nos jours. Heureusement, plusieurs solutions existent mais c'est surtout de la pompe à chaleur, la PAC, que l'on parlera: En effet, elle permet de puiser les calories de l'air pour améliorer les performances d'un chauffage qui est à la base électrique.

Le chauffage électrique ne provient pas d'un combustible comme les deux modes vues précédemment mais il permet de chauffer de différentes manières: Chauffage au sol, chauffage central hrydaulique, chauffage d'appoint.

Son impact environnemental dépend de la fabrication de l'électricité. En effet, si votre électricité est produite par des énergies renouvelables, alors son impact sera très peu élevé. Mais en France, plus de 80% de l'énergie est produite par le nucléaire (source: http://www.transition-energetique.gouv.fr/la-transition-energetique/etat-des-lieux-de-la-production-denergie). L'impact en CO2 de l'électricité est faible néanmoins quand elle est produite par du nucléaire, on se retrouve avec des déchets nucléaires à gérer. Et aujourd'hui, on ne sait que les stocker pour des milliers d'années.

Points forts: Énergie peu polluante à court terme grâce au nucléaire. La part des énergies renouvelables va grandir ces prochaines années avec la prise de conscience du risque du nucléaire.


Points faibles: Énergie extrêmement polluante à long terme à cause des déchets radioactifs. Spécifique à la Bretagne: il y a une petite pénurie de production électrique dans cette région :-)

Moyen de chauffage RT2012: Notre avis

En conclusion, si nous devions refaire le choix du chauffage, nous le ferions probablement différemment. En effet, notre lotissement est raccordé au gaz de ville et les dernières chaudières à condensation permettent d'avoir d'excellent rendement. Cependant ces rendements ne sont pas aussi bon que ceux que l'on peut obtenir avec une pompe à chaleur. En effet, les rendements sont aux alentours de 110% pour une bonne chaudière à gaz à condensation alors que l'on est entre 200% et 300% pour une pompe à chaleur ! Difficile de choisir, dans notre cas, c'est une pompe à chaleur panasonic car c'est ce qui est mis systématiquement par Trecobat (possibilité de poêle à granulés cependant). Il est tout de même probable que dans notre cas (en village, raccordé au gaz, en Bretagne), si le choix était à refaire, nous prenions un chauffage au gaz pour essayer de diminuer la consommation d'électricité pendant les pics de froids et pour les raisons écologique mentionnée ci-dessus (même si tout n'est pas parfait).

Le chauffage au poêle me parait plus un choix économique à cause du manque de confort. Je sais que je vais me faire taper en disant cela mais bon, tant pis, c'est mon avis. Je trouve ça très bien en chauffage d'appoint ou d'ambiance mais peu confortable en temps normal. Ce ne serait pas celui que l'on aurait choisit.

Vous pourriez aussi aimer...

  • jini_xtra.png Poêles à bois sur la route du meuble à Rennes
  • 20170207_202302.jpg Test de la caméra thermique Testo 875
  • Lucy_Cook_2_1_.jpg Poele à bois moyenne gamme
  • 2015-11-20_07.53.26.jpg Erreur H62 sur notre PAC Panasonic

Commentaires

  • zebron 17/10/2014, 17:04 1

    Bonjour Enr,

    Dans une maison BBC, si on part sur du bois, autant se limiter à un poêle, bien moins onéreux et avec les mêmes contraintes (remplissage manuel, stockage du bois) sauf une: Un poêle est assez esthétique et trouve sa place dans le salon, contrairement à une chaudière...

  • René Michaux 29/10/2014, 12:19 2

    Très bonne analyse... Par rapport au chauffage au bois, les poêles à pellets sont très intéressants.

  • zebron 29/10/2014, 19:56 3

    Merci pour ce gentil commentaire !

  • LM Chauffage 17/11/2014, 10:22 4

    Votre analyse du poêle à pellets est extra... pas très d'accord sur le point du confort, mais pour le reste, c'est très juste

  • Chauffage Laurent 03/12/2014, 10:34 5

    En termes de rapport qaulité/prix, l'idéal serait le chauffage au gaz..

  • zebron 03/12/2014, 15:47 6

    Bonjour Chauffage Laurent,

    Le gaz est intéressant mais en terme de rapport qualité/prix le bois est pourtant un bon compétiteur. Seul hic, il n'apporte pas assez de confort à mon goût. Cependant, je vois mes voisins en maison RT2012 qui ont ce mode de chauffage uniquement et qui en sont très content.

    Un gros inconvénient du gaz est son manque de disponibilité. En effet, il n'est pas rare de se trouver dans un endroit non desservi par le gaz de ville.

  • toto 18/11/2016, 17:19 7

    Très bon article, même s'il faudrait pousser plus loin l'analyse selon moi.
    Cout à l'année pour un chauffage identique.
    Et en cas de coupure de courant ? Bon maintenant excepté le poele à buche, on est foutu... En effet que ce soit une chaudière à gaz ou à granule, sans courant, elle ne pourra fonctionner....

    Par contre avec le GAZ et la plage de cuisson à gaz on peut encore chauffer de l'eau :D

    Ouais je prévois l'attaque de zombie, j'avoue.

  • hammer 29/04/2017, 09:34 8

    Non, le chauffage au bois n'est pas le moins coûteux d'après l'ADEME. C'est le chauffage au gaz naturel voir leur analyse : http://www.ademe.fr/sites/default/f...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.